19.9 C
Casa
samedi, décembre 10, 2022

Maroc : Les dépenses de scolarité des ménages ont triplé

- Publicité -spot_img

Entre 2001 et 2019, les dépenses de scolarité effectuées par les ménages marocains sont passées du simple au triple. C’est ce que révèle une enquête récemment diffusée par le Haut-commissariat au plan (HCP).

« Comparées à leur niveau de 2001, les dépenses de scolarisation ont été multipliées par 3,4 ». C’est là l’une des conclusions de l‘Enquête nationale sur les sources de revenu (ENSR), réalisée entre 2019 et 2020. Cette enquête publiée par le HCP, dans son périodique  “Les brefs du plan“ de ce mois, indique qu’au niveau national, les dépenses de scolarité des ménages sont passées de 1 277 Dirhams marocain (MAD) en 2001 à 4 356 MAD en 2019. Mais les enquêteurs de préciser que cette moyenne varie considérablement selon le niveau de résidence. Ainsi, en zone rurale elles varient entre 461 et 1 484 MAD, et de 1 629 à 5 701 MAD en zone  urbaine. Dans le budget des  ménages, leur poids à évolué de 1,6% à 4,8% au niveau national sur la période enquêtée.

Lire aussi : Forum Japon-Afrique : Le Maroc annule sa participation au TICAD et rappelle son Ambassadeur à Tunis

Toutefois, dans les milieux ruraux, le poids de ces charges a oscillé de 0,7% à 2,2% dans le portefeuille des ménages contre 2 à 5,6% en milieux urbains. « Par personne scolarisée, la dépense a augmenté de 7,6% annuellement en milieu rural et de 11,9% en milieu urbain, soit 6,5% au niveau national », poursuit le rapport.

Public ou privé, des niveaux différenciés

Toujours selon les données de l’ENSR, 61,5% des ménages marocains comptaient des enfants scolarisés au titre de l’année scolaire 2019/2020. Le dépouillement des résultats ont ainsi permis de relever plusieurs autres facteurs de différenciation des dépenses. Ce sont en l’occurrence, outre les milieux, le niveau de vie, le secteur d’enseignement et le niveau d’enseignement. Ainsi la moyenne de 4 356 MAD enregistrée au cours de la rentrée 2019/2020  pouvait fléchir jusqu’à 1 087 ou monter à 7 726 MAD selon qu’il s’agissait du public ou du privé.

Pour ce qui est du niveau d’enseignement, la moyenne s’établissait comme suit : 2 125 Dh pour le préscolaire, 1 823 MAD au primaire, 1 994 MAD au collège, 3 412 MAD pour le lycée et 4 311 MAD le supérieur. En ce qui concerne le niveau de vie, il a été relevé que la dépense par personne scolarisée peut s’élever à 7 500 MAD chez 20% des populations les plus riches. Alors qu’au niveau des plus défavorisées, l’enquête les estime à 506 MAD. Soit 14 fois moins.

Pour cette étude, les enquêteurs ont pris soin de préciser que les dépenses de la rentrée scolaire englobent les frais d’inscription, les fournitures scolaires acquises à la rentrée, les frais de la tenue et de l’uniforme et les frais du mois de septembre de scolarisation, de cantine, d’internat et de transport.

                                                                                                       Gethème Yao

- Publicité -spot_imgspot_img
Dernièrs Articles
- Publicité -spot_img
Actualités liées

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

%d blogueurs aiment cette page :