19.9 C
Casa
samedi, décembre 10, 2022

MultiChoice Africa Accelerator : le programme étendu à 8 autres pays

- Publicité -spot_img

Le programme MultiChoice Africa Accelerator, après un coup de pouce de plusieurs millions de dollars pour les petites et moyens entreprises (PME), s’étend à de nouveaux pays africains. Plusieurs PME du secteur technologique africain ont désormais la possibilité de bénéficier du programme pour l’année 2023.

Après avoir débuté en Afrique du Sud en 2021, MultiChoice Africa Accelerator s’étend à la Côte d’Ivoire, au Sénégal, au Nigéria, au Ghana, au Kenya, à la Zambie, à l’Angola et à l’Éthiopie. Cette initiative donne aux entrepreneurs émergents les moyens d’obtenir des financements et de développer leurs activités, et leur offre également la possibilité de présenter leurs projets à des investisseurs internationaux.

Suite au succès du programme MultiChoice Africa Accelerator, qui a obtenu un financement de 16 millions de dollars (USD) pour six entreprises émergentes l’année dernière, le programme a été étendu à huit autres pays d’Afrique.

Plusieurs autres petites entreprises du secteur technologique africain ont désormais la possibilité de bénéficier du programme 2023, qui fournit les compétences et opportunités nécessaires pour attirer des financements commerciaux transformateurs. « Nous sommes vraiment ravis d’étendre le programme MultiChoice Africa Accelerator à d’autres pays africains », a déclaré Calvo Mawela, PDG du groupe MultiChoice, en annonçant le lancement. « Cela fait partie de notre engagement à long terme visant à accroître et à multiplier le potentiel technologique de l’Afrique, qui est essentiel à notre croissance à venir. »

Le programme d’accélération de MultiChoice Africa, dont le coup d’envoi a été donné pendant la Semaine Mondiale de l’Entrepreneuriat, s’adresse à des start-ups et petites entreprises établies dans des secteurs technologiques spécifiques : technologies de la santé, de l’agriculture, de la finance de l’éducation, économie circulaire et industries créatives.

« Il existe un talent commercial incroyable à travers l’Afrique », a déclaré Mawela. « MultiChoice Africa Accelerator est l’occasion pour les investisseurs et les petites entreprises de collaborer afin de multiplier l’impact de ce talent et de le faire évoluer à travers l’Afrique. »

Le président de la Banque Africaine de Développement (BAD), M. Akinwumi Adesina, a déjà remarqué que « le secteur privé est l’accélérateur de croissance de l’Afrique », et plusieurs nations africaines  ont soutenu le développement de petites entreprises dans le cadre de leur stratégie économique. L’accélérateur MultiChoice Africa est en parfait accord avec ces objectifs de développement.

Le programme MultiChoice Africa Accelerator est une initiative du Fond Innovation de MultiChoice, en collaboration avec l’incubateur d’entreprises basé à Dubaï, Companies Creating Change (C3) qui permet aux entrepreneurs d’accéder aux outils, aux compétences et au soutien financier nécessaires au développement de leur entreprise. MultiChoice s’est également associé à EOH, une société de services technologiques qui apportera son expertise, notamment en termes de conseils techniques, de développement accéléré et de soutien technique.

Au cours de la première phase du programme MultiChoice Africa Accelerator, les partenaires des secteurs public et privé de chaque pays désignent des entreprises ou des entrepreneurs pour le programme. Sur cette base, 29 de ces jeunes entreprises s’engagent dans un cours de formation virtuel intensif. Cette initiative s’adresse à des entreprises établies déjà en activité et qui cherchent à se développer en attirant de nouveaux investissements.

« Les fondateurs de start-ups ont l’occasion de tout apprendre, depuis la manière d’étudier correctement leur secteur d’activité et leur marché jusqu’à la manière de créer une niche pour leur entreprise », explique Boitumelo Monageng, de Swypa, l’un des finalistes de l’année dernière. « Pendant les ateliers, on nous a encouragés à creuser plus profond et j’ai réalisé que nous avions le potentiel pour être compétitifs à une bien plus grande échelle. »

Cette formation virtuelle, qui se déroule sur plusieurs semaines, enseigne aux propriétaires de start-up les compétences médiatiques, la meilleure façon de commercialiser leur entreprise auprès des investisseurs, la création de plans de développement attrayants et la connaissance de ce que recherchent les investisseurs.

 

- Publicité -spot_imgspot_img
Dernièrs Articles
- Publicité -spot_img
Actualités liées

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

%d blogueurs aiment cette page :