19.9 C
Casa
samedi, décembre 10, 2022

Institut Africain des Sciences Mathématiques (AIMS) : un centre panafricain de formation d’élite

- Publicité -spot_img

Avec un contenu pédagogique, axé sur les sciences mathématiques, l’Institut Africain des Sciences Mathématiques (AIMS) a été créé en 2003 dans la ville du Cap par le cosmologue sud-africain Neil Turok. Depuis, 4 autres centres sont implantés au Cameroun, au Ghana, au Rwanda et au Sénégal. Son objectif, former des jeunes africains sur le continent dans le domaine de la science, la technologie, l’ingénierie et des mathématiques (STEM).

Il n’y a plus de raison que des cerveaux africains quittent le continent à la recherche d’une quelconque formation en sciences mathématiques ailleurs. Depuis maintenant 19 ans l’Institut Africain des Sciences Mathématiques (AIMS) assure ce rôle et de la meilleure des façons. Présent dans 5 pays (Afrique du Sud, Sénégal, Ghana, Cameroun et Rwanda), l’institut est le 1er et le plus grand réseau de centres d’excellence d’Afrique pour une formation postuniversitaire innovante en sciences mathématiques. Il s’est assigné comme objectif de former les étudiants africains les plus brillants et par la même occasion dénicher le prochain « Einstein ». C’est ainsi que le centre a lancé son initiative « À la recherche du prochain Einstein (AIMS-Next Einstein) », en 2008. À travers celle-ci, le but est de créer une masse critique de talents scientifiques et techniques, capables de stimuler le progrès sur notre continent. Selon l’AIMS, sa vision est de diriger la transformation de l’Afrique, grâce à une formation scientifique innovante, des avancées techniques ainsi que des découvertes révolutionnaires. Le centre prône des valeurs telles que l’excellence, le respect, le panafricanisme et l’intégrité.

Place aux plus méritants

L’étape de la sélection est rigoureuse. Chaque année, les candidats s’inscrivent pour intégrer le programme universitaire de 10 mois de l’AIMS. Dans un 1er temps, ceux-ci soumettent leur dossier en ligne, puis ils passent des entretiens individuels par visioconférence. Les étudiants retenus n’ont aucun frais de scolarité à payer, car ils reçoivent automatiquement une bourse complète. Ces bourses sont financées par les donateurs internationaux du centre, parmi lesquels figurent la Fondation MasterCard, le ministère canadien des Affaires étrangères, le Centre de Recherches pour le Développement International (CRDI) et la Fondation Alexander-von-Humboldt en Allemagne. S’agissant des demandes d’admission, elles sont ouvertes le 1er décembre de chaque année et sont fermées le 31 mars. Détail important, pour être éligible à candidater à l’AIMS, il faut avoir un diplôme université de 4 ans en mathématiques ou toute matière scientifique ou technique avec une composante mathématique importante. En termes de formations, l’institut présente des Masters en Sciences Mathématiques, un Programme d’enseignement coopération (Coop), des Maîtrises en Sciences Mathématiques, filière Sciences du climat, ainsi que des Masters Africains en Intelligence Machine (AMMI). À ce jour, il comptabilise 2 494 lauréats, répartis dans 44 pays du continent, avec 33% de femmes. Pratiquement trois quarts des diplômés restent sur le continent.

Notons que l’AIMS est dirigé par un Conseil d’administration international, assisté d’un Comité d’audit et des finances, ainsi que d’un Conseil académique et scientifique consultatif. Fidèle à sa politique de formations innovations, AIMS a signé un Accord pour développer des cours sur l’analyse des Méga Données et la Biométrie, avec Trust Stamp, fournisseur mondial de services d’identité basés sur l’Intelligence Artificielle (IA), il y a plus d’un mois.

Mohamed Fofana

- Publicité -spot_imgspot_img
Dernièrs Articles
- Publicité -spot_img
Actualités liées

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

%d blogueurs aiment cette page :