19.9 C
Casa
samedi, décembre 10, 2022

COP27 : le Kenya plaide la cause de l’Afrique sur le climat

- Publicité -spot_img

Le président William Ruto du Kenya a plaidé lundi en faveur de l’action climatique pour l’Afrique lors de la COP27, en se concentrant sur le financement des pertes et dommages et les retards qu’il a qualifiés de « cruels et injustes » alors que les Africains subissent déjà des impacts catastrophiques.

« Les pertes et les dommages ne sont pas un sujet abstrait de dialogue sans fin : c’est notre expérience quotidienne et le cauchemar vivant de millions de Kenyans et de centaines de millions d’Africains », a déclaré Ruto, détaillant le déplacement et l’aide humanitaire nécessaires au cours d’un seul épisode de montée de niveaux d’eau dans la région du Rift Lake au Kenya en 2020.

« Les pertes et dommages doivent donc être traités avec un niveau de gravité qui démontre l’équité, l’urgence et la considération. L’Afrique contribue à moins de 3% de la pollution responsable du changement climatique, mais est la plus durement touchée par la crise qui s’ensuit », a ajouté Ruto.

Il a appelé les participants à la COP27 à reconnaître les besoins et les circonstances particulières de l’Afrique dans le cadre de l’Accord de Paris et dans les décisions prises depuis.

Les négociations sur les pertes et les dommages climatiques, poursuivies de longue date par des défenseurs de nations disproportionnellement touchées, figurent pour la première fois à l’ordre du jour de la COP27. L’Égypte accueillant les pourparlers sur le climat de cette année, le continent africain et ses besoins, ainsi que ses atouts, sont une priorité.

« Au-delà des préoccupations en retard, légitimes et prioritaires de résilience, d’atténuation, de pertes et de dommages, l’Afrique offre un potentiel unique pour jouer un rôle positif indispensable dans l’avenir climatique de la planète », a déclaré Ruto. Les terres, les forêts essentielles et les autres ressources naturelles du continent, ainsi que sa main-d’œuvre démographiquement jeune, créent des opportunités pour une action climatique significative.

« J’appelle chaque délégué ici aujourd’hui à relever le défi de ce moment, à prendre des décisions difficiles, mais nécessaires et à saisir l’opportunité de transformation de l’emprise de la catastrophe climatique », a déclaré Ruto. « Cela signifie honorer les engagements de dépenses pour l’atténuation et l’adaptation, et mobiliser des flux financiers accrus vers les personnes touchées, en particulier en Afrique ».

- Publicité -spot_imgspot_img
Dernièrs Articles
- Publicité -spot_img
Actualités liées

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

%d blogueurs aiment cette page :